La nationalité algérienne occupe la 118e position sur 159 du classement des nationalités, selon la dernière édition de l’indice de qualité de la nationalité de Kälin and Kochenov (QNI).

Elle a obtenu un score de 27.4 % dans l'Indice de la qualité de la nationalité. Elle gagne 5 places par rapport à l’année 2017, mais reste derrière plusieurs pays africains, dont le Maroc classé 113e.

Cet indice évalue les nationalités sur une échelle de 0 à 100% en prenant en compte des facteurs internes et externes aux pays, tels que la paix et la stabilité, la puissance économique, le développement humain, la liberté de voyager ou de travailler à l’étranger.

La nationalité française arrive en tête du classement, suivie des nationalités allemande et néerlandaise à la deuxième place, puis de la nationalité danoise, qui se classe troisième. Les 28 États membres de l’Union européenne se trouvent tous dans le haut du classement.

La Somalie à la 159e place (13,8%), derrière l’Afghanistan (15,4%), le Soudan du Sud (15,9%), la Syrie (16,8%) et le Yémen (17,2%).