Le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Chams-Eddine Chitour qui a provoqué une grosse polémique en qualifiant le niveau des ses collègues à l’université de «zéro», vient de faire machine arrière.

« Lors de mon intervention devant les membres du Conseil de la nation lundi 2 mars 2020, mes propos ont été sortis de leur contextes sur les réseaux sociaux et des propos dénués de tout fondement m’ont été attribués. J’ai parlé de l’encadrement pédagogique dans certains établissements universitaires et j’ai dit que l’encadrement par des enseignants de rang supérieur était inexistant dans certains établissements, c’est-à-dire zéro », précise un communiqué du ministre rendu public ce mardi 3 mars.

Et d’ajouter qu'«en ma qualité d’enseignant universitaire, il m’est impossible de faire une déclaration comme celle qui m’a été prêtée qui est propagée sur les réseaux sociaux».

Cette clarification de M. Chitour va-t-elle mettre fin à la polémique et faire baisser la tension au sein de la communauté des enseignants universitaire qui ont même décidé d’ester le ministre et d’appeler à des mouvements de grève dans les campus ?

les précisions du ministre Chitour concernant ses propos sur les enseignants universitaires